• Le royaume de Dieu: Jeanine Cros

    LE ROYAUME DE DIEU.

     

    Héb.11.10 : C’est la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur, et qu’Abraham attendait.

    Dan. 2.44 : Royaume suscité par Dieu qui ne sera jamais détruit.

    Matt. 13.11 : Jésus dit à ses disciples : « il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux »

    Dans les paraboles, ce royaume est comparé à une semence, un trésor de grand prix et impérissable, une petite graine qui grandit, du levain faisant lever toute la pâte.

    Le Seigneur Jésus en est le roi et ses valeurs sont inestimables.

    Matt. 6.33 : Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu !

    Matt.18.4 : Quiconque se rendant humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux !

    LE ROYAUME DE DIEU est proche et nous appelle à changer, à nous détourner de nos mauvaises voies, à croire en Jésus. En lui, il s’est approché de nous.

    C’est la bonne nouvelle du salut que nous prêchons.

    Jean 18.36 : Mon royaume n’est pas de ce monde dit Jésus, sinon mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne sois pas livré.

    Le Seigneur Jésus nous ouvre l’accès au royaume de Dieu. Il nous invite à le rechercher, à en prendre possession et à travailler pour lui.

    Après le fléau que nous traversons, repartirons-nous sur nos présuppositions et nos préjugés ?

    Serons-nous plus prompts à faire appel à notre Dieu avant de nous lancer dans nos projets ?

    Dans le désert, lorsque Dieu parle à notre cœur, nous ressentons nos limites et notre petitesse ; Pourtant nous sommes encouragés à aller de l’avant ensemble pour prendre possession du royaume acquis à si grand prix.

    Marc 1.15 : Le temps est accompli et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle.

    Rom. 14.17 : Le royaume de Dieu ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. V.19) Recherchons la paix et l’édification mutuelle.

    Luc 17.20 : Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. Il est au milieu de vous.

    En relation avec notre Sauveur qui n’est pas un homme pour mentir, nous sommes pèlerins en voyage vers la patrie céleste, préparée par notre Dieu ; étrangers et voyageurs sur la terre.

    Jac.2.5 : C’est l’héritage promis au peuple racheté qui s’abstient de tout ce qui fait la guerre à l’âme, et qui est riche en la foi.

    DANS L’ATTENTE.

    Marc 15.43 : Joseph d’Arimathée, riche membre respecté du sanhédrin, conseiller de distinction a pris des risques en demandant le corps de Jésus. Il est écrit : « Il attendait le royaume de Dieu ». Il a enveloppé le corps de Jésus d’un linceul pour le déposer dans un sépulcre neuf taillé dans le roc. Il était bon et juste et n’a pas participé à la décision des autres.

    Trois jours après Christ est ressuscité. Il nous a acquis la réconciliation avec le Père, le salut et l’accès au royaume des cieux. Tout pouvoir lui a été donné dans le ciel et sur la terre.

    Jean 14.2 : Il dit : » Je vais vous préparer une place… et je vous prendrai avec moi. V6) Je suis le chemin, la vérité et la vie ».

    EN VERITE

    1 Cor. 15.24 : Par sa résurrection des morts, Christ a réduit à l’impuissance toute domination, toute autorité et toute puissance.

    Col. 1.12 : Rendons grâces au Père qui nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière ; Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption, le pardon des péchés.

    En chemin, nous rencontrons des obstacles, des difficultés, des tentations…

    Actes 20.23 : Paul disait «  L’Esprit-Saint m’avertit que des liens et des tribulations m’attendent… Mais j’accomplis ma course avec joie, car le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus est d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.

    2 Tim. 4.18 : Il dit encore que Dieu l’a assisté jusqu’au soir de sa vie, afin que les païens entendent la prédication. Le Seigneur dit-il, me délivrera de toute oeuvre mauvaise, pour me faire entrer dans son royaume céleste. A lui soit la gloire au siècle des siècles, Amen !

    Avec ESPERANCE et persévérance, nous attendons le glorieux royaume promis.

    Qu’y aurait-il à ajouter ? Nous n’avons que de faibles mots pour parler des merveilles qui nous dépassent (Job.42) et que nous ne concevons pas.

    Que notre Sauveur et Seigneur nous accorde l’humilité d’un petit enfant ; Qu’il nous pardonne toutes nos fautes et présomptions, et dirige nos regards vers son royaume éternel !

     

    Jeanine le 04/06/2020.

     

     

     

     

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :