•                  PEUR SUR LA CITE :

     

    Comme peaux de tambours battues par la tempête,

    Vibrant des mille coups de baguettes de pluie,

    Les toitures résonnent en pleurant sur nos têtes

    Laissant couler des larmes de tristesse et d’ennui.

     

    Pareil au dais funèbre étendu sur Sommières

    Le ciel noir et épais a voilé le soleil,

    Comme sous un linceul déposé sur la pierre,

    La cité a perdu l’éclat de ses merveilles.

     

    Tel un prince étranger aux misères du peuple

    Attirant sur ses flots le regard des manants,

    Effrayant et grandiose, le Vidourle s’étend,

    Elargissant son lit jusqu’au pied des immeubles.

     

    L’angoisse étreint les uns, l’espoir nourrit les autres,

    Les vieux aux yeux mouillés des pertes advenues,

    Racontent en détails les invasions vécues

    Comme autant de combats dont ils seraient apôtres.

     

     

                 Jean-Marc AUSSET, Sommières 1986 à la veille d'une vidourlade ( inondation )

     

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :