• je t'aime moi non plus

    Didier ROCA, pasteur

     

    La "presse people" et ceux qu'on appelle les "réseaux sociaux" en raffole : les histoires d'amour des célébrités n'ont rien de secret pour eux. C'est la course au scoop, il faut avoir "la" photo volée qui va faire vendre du papier, de la publicité et qui va faire jaser … et peu importe s'il n'y a pas une miette de vérité dans ce qui est donné en pâture à un "grand public mateur".

    Même si vous n'êtes pas amateur du genre, vous ne pouvez pas ignorer que celui-ci vient enfin de trouver le grand amour à Ibiza, alors que ces deux-là divorcent, parce qu'elle a succombé au charme ravageur de ce brun aux yeux bleus dont la photo s'étale partout. C'est le "fast-food" de l'amour-sexe, la tyrannie du : "je vois, je prends, j'use, puis je jette, je passe à une autre histoire" … à un autre grand amour bien entendu.

     

    "Dis papa ! Dis maman ! C'est quoi l'amour ?" Beaucoup de parents ne savent plus répondre à cette question. On parle de plus en plus de perte de repères : mais qui veut encore en retrouver quelques-uns ?

    On nous dit que la fidélité dans le mariage et dans la relation amoureuse, c'est dépassé, que c'était la morale de nos grands-parents, celle qui a été jetée aux oubliettes. Certains dont la parole fait autorité, notamment auprès des jeunes, parce qu'ils sont eux-mêmes jeunes et célèbres, disent qu'il est impossible d'aimer longtemps une seule personne et qu'il est préférable de changer aussi souvent qu'on le souhaite. Chacun vit sa vie comme il l'entend, mais pour justifier ses choix est-il nécessaire de les ériger en loi et de les présenter comme étant un progrès moral et social ? Où sont donc les notions de respect de soi-même et de l'autre ?

    Est-il juste de dire que vivre ainsi c'est la seule façon d'aimer qui soit valable ?

    C'est là une habile façon de fermer la porte à toute réflexion et de justifier à peu de frais ce qui n'est qu'une négation de l'amour véritable.

     

    Aujourd'hui quand on parle d'amour, on ne parle que du plaisir que procure une relation … mais d'engagement durable, de fidélité, de don de soi, il n'en est plus question. L'amour est devenu une satisfaction et une jouissance qu'on va chercher et qu'on prend chez l'autre (quand on ne l'exige pas), il n'est même plus un sentiment : au mieux, il devient un "CDD" un Contrat à Durée Déterminée.

    Mais de l'amour comme don total de soi, comme recherche de la communion avec l'autre, de l'amour comme construction d'une vie, il n'en est plus question. L'amour est certes un sentiment profond, mais s'il n'était que cela, il ne serait pas l'amour, car il serait alors sujet à la météo capricieuse de ce qui se passe dans les profondeurs de l'âme humaine. L'amour est aussi un engagement, une alliance pour la vie.

     Afficher l'image d'origine

    Quand parlant de l'union d'un homme et d'une femme, Dieu dit : "l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils ne feront qu’un." (Genèse 2:24) Dieu ne parle pas d'un état temporaire, mais bien d'un engagement mutuel pour une vie. Qu'il puisse y avoir des échecs, c'est une réalité incontournable, mais l'échec devrait être l'exception et non la règle.

    Dieu a choisi d'aimer l'homme, c'est un choix définitif et malgré tous les égarements de l'humanité depuis la nuit des temps, Dieu aime l'homme. Le modèle qu'il propose est bien différent : "Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté envers nous: Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que par lui nous ayons la vie. Et cet amour consiste non pas dans le fait que nous, nous avons aimé Dieu, mais dans le fait que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés." (1 Jean 4:9-10). L'amour est une offrande … c'est aussi un choix qui mérite qu'on y consacre tous ses efforts, sans calcul et sans limite de temps. L'amour dans le couple, est la construction de toute une vie, mais c'est une construction joyeuse dans laquelle nous pouvons vivre cette parole de la Bible : "Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir." (Actes 20:35)

     

     

     

     

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :